Où sont les defis? Was sind die Herausforderung? What are the challenging parts?

Race by LukeMajewski from Devianart.com

Où sont les challenges? Où sont les difficultés que je ne maitrise pas ou peu? En un mot ce que je crains.
Je propose juste une liste de mots sur lesquelles je reviendrai peut-être dans d’autres articles.
le vent: Ennemi N°1 des cyclistes. Ici 2-3 explications. Merci Flo pour le lien
la circulation: Voitures et camions sont le danger N°1 pour les bicyclettes.
la solitude: J’aime pas être seul!
ma santé: Mon genou m’a déjà rappelé à l’ordre
la bureaucratie: Fontières fermées, visa, zone de conflits, la Méditerranée a souvent été et reste une zone de frictions.
le retour: il est souvent négligé et peut parfois poser problème.

Was sind die Herausforderung? Ich beherrsche natürlich nicht alles und viele Sache sind oft Glücksache. Nachfolgend ist ein List wovor ich ein bisschen Angst habe.
der Wind: Feind N°1 für Fahrradfahrer
der Auto/LKV Verkehr: Gefahr N°1
das Alleinsein: ich mag nicht allein sein
Meine Gesundheit: meine Knie hat schon mir weh getan
der Bürokratismus: Visa, Konflikt, Grenze gesperrt…
das Comeback: Sicherlich nicht so einfach

What are the challenging parts? It is impossible of all manage and you have to depend on chance. Bellow a small list of what I am a little bit afraid.
Wind: enemy N°1 for cyclists
Car traffic: risk N°1, as well
Be alone: I don’t like that!
Be sick or have a injury: my knee was my first difficulty…
Bureaucracy: Visa, closed borders, war,…
The Comeback: Could be difficult after one year of adventures

About bachy54

“For my part, I travel not to go anywhere, but to go. I travel for travel’s sake. The great affair is to move.” – Robert Louis Stevenson
This entry was posted in FAQ and tagged , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Où sont les defis? Was sind die Herausforderung? What are the challenging parts?

  1. Florian says:

    Petit retour d’expérience:

    La circulation : en France les gens ont l’habitude de voir des cyclistes sur la route, du coup le comportement est correct.
    Un seul accrochage l’année dernière: pendant l’arrêt à un feu rouge dans Marseille : un camion (en parallèle) ouvre sa portière et accroche les sacoches…

    Solitude : tu vas t’y faire et apprécier🙂

    Retour : retour à la civilisation standard : oubli le bureau !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s